Expériences de gestion des agriculteurs familiaux paysans paraibanos dans la conservation et l’utilisation des «Semences de la Passion»

Arilde Franco Alves & Janaine Souza dos Santos, Institut Fédéral de l’Éducation,
Science et Technologie de Paraíba

L’importance de l’agriculture repose sur la sécurité alimentaire et la production de biens qui assureront le développement, notamment dans un contexte drastique de problèmes environnementaux. En ce sens, les agriculteurs doivent avoir des mécanismes et, en particulier, des semences pour planter, en plus d’une connaissance technique-culturelle synchronisée de l’agriculture avec l’environnement. Dans le domaine de cette savoir, se démarque la conservation de la biodiversité, basée sur le stockage des semences, un élément important pour la performance de la durabilité socio-environnementale de l’agriculture pratiquée par les paysans du semi-aride paraibano, Brésil. Ajoutant à cette stratégie paysanne est la vivre ensemble avec le semi-aride guidés dans l’élaboration de références technologiques organisationnelles; il y a aussi la résilience de ces agriculteurs, fondée sur la capacité d’établir des relations pour surmonter la vulnérabilité et la portée de la durabilité dans des contextes locaux. Ces questions s’inscrivent dans l’approche lièe às luttes, résistances et subjectivités des travailleurs, ainsi que leur possible articulation avec les mouvements sociaux. En Paraíba, cette technique de conservation et, en même temps, la tradition de stockage des semences, appelées «Semences de la Passion», sont vraiment adaptées aux conditions climatiques locales. En tant qu’organisation autour de cela, nous avons l’expérience des Banques Communautaires de Semences (BSCs), contribuant à un processus continu de socialisation de cet échange de savoirs-faire. Ainsi, il a été possible de vérifier que cette initiative peut contribuer à la gestion de la préservation et à la qualité de vie des agriculteurs. Méthodologiquement, l’étude a cherché à recueillir des informations capables de démontrer la dynamique de fonctionnant de ces BSCs, permettant de comprendre la gestion de l’autonomie, de la sécurité alimentaire et de la protection de la biodiversité régionale. En conséquence, il a été constaté que l’organisation autour de cet «drapeau de lutte» génère l’autonomie et l’estime de soi chez les agriculteurs qui défendent la durabilité socio-environnementale de l’agriculture dans le semi-aride brésilien. Il était également possible de réfléchir aux différentes expériences d’organisation et aux luttes menées dans le secteur de l’agriculture et de l’alimentation, de concert avec les associations, syndicats et collectifs de travailleurs, et promouvoir un espace d’échanges.

Mots-clé: Biodiversité; «Semences de la Passion»; Banques de Semences Communautaires; autonomie paysanne; Gestion des BSCs.